- THEMA CHILI -

« Compañero podemos tomar una photo »

13 > 31 05.2015 CHAIS DES MOULINS

La photographie ne peut exister sans la rencontre et celle avec nos amis chiliens du Festival de Valparaiso (FIFV) avec lequel nous débutons un partenariat va enrichir notre programmation. Nous invitons cinq d’entre eux pour une découverte de la photographie, mais aussi de l’histoire, de ce pays lointain. Nous lui consacrons également une soirée de projection présentée par Christian Caujolle.




RODRIGO GOMEZ ROVIRA

VU’ / Chili

Rodrigo est arrivé en France à l’âge de cinq ans avec sa famille qui fuyait la dictature. En 1996 il regagne le Chili, la mère patrie, à bord d’un cargo polonais pour y créer la première agence photo chilienne. Installé à Valparaiso depuis une dizaine d’années il y dirige le FIFV, le festival international de photographie de Valparaiso. À la mort de son père, il fait un inventaire des archives laissées, et trouve au fond d’un carton une diapositive kodachrome… C’est une photographie de famille prise à Santiago, un dimanche après-midi ensoleillé de 1973. Il y a là sa mère, Rodrigo et son frère, un homme inconnu et sa petite fille et… Salvador Allende lui-même en blazer croisé bleu.

Cette image sera le point de départ de l’exposition « Companero podemos tomar una foto » et le livre-hommage de Rodrigo à son père en sera la trame.

www.raulgomez.cl
www.agencevu.com

Né en 1968 à Santiago du Chili. Il arrive en France en 1973, avec sa famille qui fuit le régime de Pinochet. Après des études de psychologie à Paris, il se consacre à la photographie en autodidacte. Son premier travail porte sur le quartier où il a grandi en banlieue parisienne, à Colombes, ville pour laquelle il travaillera deux ans comme photographe municipal. En 1996 il s'embarque sur un cargo polonais, pendant 45 jours, pour regagner le Chili. Il y crée la première agence de photographes, IMA (Imagen Memoria Autor). En 2003 il est commissaire de l'exposition présentée à Perpignan retraçant le travail de 4 photographes chiliens pendant la dictature. Depuis 2005 il s'est installé à Valparaiso, ville qu'il ne cesse de photographier. Son travail photographique se concentre essentiellement sur l'Amérique Latine où il réalise régulièrement des commandes d'Etat (sur l'isolement social au Chili) et des commandes privées. Rodrigo Gomez Rovira travaille régulièrement comme consultant de maisons de production de documentaires et films vidéo. Il est aussi depuis de nombreuses années le directeur du Festival International de Photographie de Valparaiso.


NICOLAS WORMULL

Chili


Nicolas Wormull est né à Santiago du Chili, mais il a été élevé en Suède où il fit ses études de photographie. L’influence de l’école suédoise ne se dément pas dans son travail personnel où sa vie de famille, les amis, la vie quotidienne sont omniprésents avec une énergie et une force visuelle décapantes.

« Republica » est un essai photographique, un point de vue subjectif sur un morceau de Chili, une rue d’un petit village du centre du pays : la rue République... 

Il y a comme une perte de repères dans les images de cette série, une forme d’aliénation, un état second. Les images sont crues, fragiles, elles révèlent un autre Chili moins attendu, moins policé que celui montré habituellement dans les médias.

nicolaswormull.com/

Nicolas Wormull est né en 1977 à Santiago, au Chili. Il a grandi en Suède où il a été formé à la profession de photographe. Il vit aujourd’hui au Chili où il travaille comme photographe indépendant. « Mon histoire personnelle a toujours eu beaucoup d'importance, et ma famille ainsi que ceux qui m'entourent sont des thèmes récurrents dans mon travail photographique. J'explore les relations humaines, le sentiment (ou le manque) d'appartenance et tout élément susceptible de suggérer ce qui se passe derrière les apparences des choses et des gens. »

Livres :
República, 2015. Buen Lugar Ediciones, Chili.
Corazonada, 2012. T&G Publishing, Australie.
Abweg, 2011. La Visita Editorial, Chili.


PAULA LOPEZ DROGUETT

Chili


Paula est une photographe autodidacte née à Santiago en 1987. Elle habite Buenos Aires. Elle vient de publier son premier livre: “ This body is not mine”.

La série “Sur” est un voyage, un retour constant aux origines familiales. C’est aussi l’histoire d’un exil, celui d’un couple, Jorge et Geno. Jorge avait travaillé pour les campagnes électorales d’Allende et ensemble ils ont dû fuir la terreur et la dictature. Ils ont bizarrement choisi le sud du pays comme terre d’accueil !
Paula Lopez fouille en images la mémoire de ses grands parents. Chaque aîné garde un peu enfouie en lui, l’histoire d’un pays. Chacune des photographies de Paula porte un poids émotionnel et est une fenêtre par laquelle on peut se pencher et laisser libre cours à son imagination.

Paula Lopez Droguett, 1987, Santiago du Chili. Artiste (Arts visuels ) et photographe Photographe autodidacte, après une Licence en Art, elle accède une Maîtrise en Langages Artistiques Multiples. Elle a exposé au Chili, en Argentine et en Italie, individuellement et collectivement. Son oeuvre a aussi été diffusée au Chili et à l'étranger. En janvier 2015 elle a publié, en tant qu'auteur, l'ouvrage " Ce corps n'est pas à moi "


CRISTOBAL OLIVARES

Chili


Cristobal Olivares est né à Santiago en 1988. Il est pigiste pour de nombreux journaux et magazines chiliens et internationaux. Il est représenté par l’agence Seven. Il revendique une photographie documentaire et sociale sans concessions. Une première série, «Karen», l’a fait connaître. Il s’y attachait aux déboires addictifs d’une jeune femme dans l’impossibilité de s’intégrer durablement au monde du travail, comme bon nombre de jeunes chiliens. « Femicides », va plus loin dans l’exclusion et la violence faite aux femmes au Chili où les meurtres sont quasi quotidiens…

cristobalolivares.com

Cristóbal Olivares est un photographe de style documentaire. Il s’intéresse aux questions sociales contemporaines, en particulier celles qui concernent l’Amérique Latine. Il est né au Chili, à Santiago, où il réside et travaille encore aujourd'hui. Il est représenté par le Mentor Program de l'Agence VII. En 2009, après avoir étudié la photographie durant trois ans, il voyage à travers le Canada tout en travaillant sur une série de projets photographiques personnels. Cela aboutit en 2013 à son premier ouvrage photographique intitulé -42° et publié aux Éditions La Visita. De retour en Amérique Latine, il continue à développer ses projets personnels et à répondre à des commandes de différents médias à la fois nationaux et internationaux. En 2014, il se lance dans un projet éditorial indépendant, les Éditions Buen Lugar, dont il est l’un des cofondateurs. Son travail a été reconnu par de nombreuses institutions : Open Society Foundations, Photoespaña, Fotovisura Grant, Photographic Museum of Humanity, Photofest Querétaro, Chilean Arts Council… Ses photographies ont été publiées et exposées au Chili, en Argentine, en Colombie, au Mexique, aux États-Unis, au Canada, en Espagne, en Allemagne et en Angleterre.


TOMAS QUIROGA

Chili


De père chilien mais de mère espagnole, Tomas Quiroga est un enfant du voyage balloté d’un pays à l’autre. Né à Londres, il a fait ses études à Madrid, et a vécu au Venezuela et en Uruguay. Dans la poétique de ses images, le voyage, forcément, est récurrent. Il y a donc le voyage, le vieux Reflex argentique donné par le grand-père mais aussi les rencontres déterminantes, Anders Petersen et Ricky Davila ….
Tomas aime le voyage, mais il aime surtout se perdre, errer à la recherche des détails, des lumières et des rencontres qui sont l’architecture d’images d’apparence simple aux forts contrastes, à la grande qualité graphique et finalement pas si loin parfois d’un Ralf Gibson et de sa « fine art photography ».
Valparaiso, par exemple, est pour lui un terrain de jeu passionnant, un bras qui dépasse d’une portière, un marin à l’épaule tatouée, un petit nuage orphelin dans un ciel pur, la photographie de Tomas est élégante et passionnée comme le port du bout du monde.

www.tomasquirogafoto.com 

Tomas Quiroga, Londres, Angleterre, 1985. Il obtient un Master International de Photographie Documentaire à l'Ecole EFTI à Madrid, suivi d'un Diplôme d'Etudes Supérieures en Arts Visuels à l'Université Miguel Hernandez d'Elche. Il participe à plusieurs ateliers et séminaires en Espagne et au Chili. Il a  pris part à plusieurs expositions, individuelles et collectives, comme FIFV 2014 , PhotoEspaña, " Io Sono Figlio " à Valence ( 2012 ), " 20 Avenue " à Madrid ( 2011 )  entre autres. Son travail a été diffusé en Espagne, en Italie et au Chili. Actuellement, il vit et  travaille  à Santiago du Chili où il se consacre à ses projets personnels. Il travaille de manière indépendante et organise des ateliers. De plus, son premier ouvrage en tant qu'auteur " Apatride " a été publié aux Editions La Visita