– Entrepôts Larosa –
- VERNISSAGE JEUDI 10 MAI À 18H30 - VISITE SAMEDI 12 MAI À 14h30 -

ALEXANDER CHEKMENEV

PASSPORT

Une vision intime et poignante de l’Ukraine au lendemain de la chute de l’URSS

Après la chute de l’Union Soviétique, il devint nécessaire pour l’Ukraine fraîchement indépendante de remplacer les anciens passeports soviétiques avec de nouveaux, ukrainiens, dans les délais les plus brefs possibles. Tous les Ukrainiens durent ainsi se procurer un nouveau passeport dans l’année. En 1994, les services sociaux de Lugansk, une ville du sud-est de l’Ukraine, recrutèrent des photographes afin de réaliser le portrait des citoyens âgés ou malades, qui ne pouvaient pas payer pour leurs photos.

Le photographe Ukrainien Alexander Chekmenev fut l’un d’eux, missionné par les services sociaux pour faire du porte à porte durant cette campagne de nationalisation du passeport. Il accompagna ainsi les personnels des services sociaux, dont le travail était de pourvoir ces personnes en médicaments gratuits et en produits d’épicerie. Un impressionnant travail sur l’Ukraine rurale et la difficulté de son mode de vie, réminescent de Mikhaïlov dans sa documentation des gens vivant aux lisières de la société.

« Lorsque j’ai vu la manière dont les gens vivaient les dernières années de leur vie, ça a fait une forte impression sur moi. Je me souviens d’une femme aveugle. Je ne savais pas qu’elle était aveugle, et je lui demandais donc de regarder l’objectif, mais elle me dit qu’elle ne pouvait pas voir. Je m’interrogeais alors sur la nécessité pour une personne aveugle de posséder un passeport. Il ne lui restait pas longtemps à vivre, dans tous les cas.» – Alexander Chekmenev

Le travail d’Alexander Chekmenev a été exposé pour la première fois en France par la galerie Folia en 2017

© Alexander Chekmenev / Galerie Folia

BIOGRAPHIE
Alexander Chekmenev est né à Lugansk, au sud-est de l’Ukraine. C’est là qu’il débute sa carrière de photographe, dans un petit studio. Il consacre son temps libre à photographier les gens dans la rue ou chez eux et s’intéresse notamment aux classes sociales les plus touchées par la crise économique post URSS. Ses œuvres reflètent une vision unique, intime, de la vie en Ukraine à cette période charnière de son histoire. En 1997, il déménage à Kiev où il travaille depuis comme photojournaliste. Son travail a fait l’objet de publications dans la presse, notamment : New York Times Lens blog, Time Magazine et Time Lightbox, New Yorker PhotoBooth, MSNBC, Quartz, The Guardian etc.

WEBSITE

DOSSIER PEDAGOGIQUE


VOIR TOUTES LES EXPOSITIONS