– GARE SNCF –
du 29 mai au 16 juin

LA MORT AUSSI BRUYANTE QUE LA VIE

RONAN GUILLOU



© Ronan Guillou

 
Comme chaque année, avec le fidèle soutien sans faille de Gares & Connexions, le festival ImageSingulières investit la gare SNCF de Sète, ses couloirs, son hall et sa façade. Nous pourrons retrouver tout au long de l’année une sélection du travail de la résidente Vanessa Winship, un florilège de la programmation 2019 et, en invité cette année, l’Alaska vu par Ronan Guillou.

© Ronan Guillou

[…] Que va chercher Ronan Guillou en Alaska qu’il ne trouverait pas ailleurs, plus près, dans un autre État de l’Union ? Le cinéma et les images des grands photographes nous ont familiarisés avec les côtes Est et Ouest, le Sud profond, le Middle West, sans oublier cette pratique typiquement américaine qu’est le voyage transcontinental en voiture, le fameux et intraduisible Road Trip. Tous ces lieux, ces régions, ces pays, ainsi que ce mode de déplacement à la fois exalté et mélancolique ont permis à d’innombrables artistes de créer ces images qui forgent notre imaginaire américain.[…]

Un seul État n’a jamais eu l’honneur de leur visite : l’Alaska. À ma connaissance, seul Ansel Adams, le photographe des somptueux paysages virginaux des Montagnes Rocheuses, y a un moment travaillé. Mais aucune autre figure marquante de la photographie américaine ne semble s’y être intéressé. C’est peut-être pour comprendre cette anomalie, ou cette exception culturelle, que Ronan Guillou s’est rendu aux confins de l’Union, à l’ouest de la côte Ouest, dans cette terra incognita photographique. […]


- Brice Matthieussent
Photos © Ronan Guillou


LE PHOTOGRAPHE
Photographe français né en 1968, Ronan Guillou vit et travaille en France et aux États-Unis. De l’image sociologique à l’observation réflexive de paysages, son travail croise regard documentaire, récit personnel et étude formelle. S’il fallait la classer dans un genre, la photographie d’expériences est ce qui définirait le mieux sa pratique. Qu’il serve la révélation d’enjeux contemporains, la description sociale ou le plaisir de la composition, le lien entre les humains et leur environnement immédiat compose pour grande partie le sujet de ses projets photographiques. Captivé par l’impact socioculturel, environnemental et politique des États-Unis sur le monde, fasciné par la glorieuse iconographie du pays, il a fait de ce territoire le coeur de ses recherches. Ce parcours lui a permis de nouer avec cette nation complexe un grand lien photographique et humain, de tisser un dialogue durable avec la tradition documentaire américaine. Ses récents travaux explorent les États d’Alaska et d’Hawaii, étonnamment peu représentés dans ce courant. Parallèlement aux séries américaines, il poursuit un travail sur la ville de Paris, inspiré de la "Théorie de la Dérive" élaborée par Guy Debord. "Lawa Liba", un projet le long du Maroni, fleuve frontalier de la Guyane et du Suriname, a été engagé tout récemment. Il intervient également pour des workshops et participe à des jurys d’écoles, tout en répondant à des commandes.

SITE OFFICIEL


VOIR TOUTES LES EXPOSITIONS