Clémentine
Schneidermann

SÈTE #20

(France)

© Clémentine Schneidermann

Dans le cadre du festival ImageSingulières, l’association CéTàVOIR invite chaque année un ou une photographe en résidence à Sète. Une immersion dans la ville pendant quatre à six semaines, où l’artiste sélectionné.e a carte blanche pour réaliser un travail sur le territoire et ses habitants.

Pour l’édition 2020, c’est la photographe française Clémentine Schneidermann qui a été choisie par l’association. À l’issue de la résidence, son travail sera présenté à ImageSingulières, puis à la Maison de l’Image Documentaire, du 25 juin au 25 juillet.

C’est au Pays de Galles, en 2012, que Clémentine Schneidermann a développé ses premiers projets. Alors étudiante en photographie documentaire à l’université de Newport, la jeune femme commence à s’intéresser à la représentation des milieux populaires du Royaume-Uni, et aux territoires oubliés. En 2016, elle remporte le prix Leica Oskar Barnack Newcomer pour son projet réalisé dans la région minière du sud du pays. Développant une esthétique singulière, à la croisée de la mode et du documentaire, l’artiste aime mélanger réel et fantastique. En jouant avec la notion de portrait et les codes des deux disciplines, elle donne à voir, avec humour et poésie, des communautés souvent laissées dans l’ombre.

À Sète, Clémentine Schneidermann a retrouvé ces mêmes univers populaires qu’elle affectionne tant. Des thés dansants aux traces de Brassens, un enfant de l‘île singulière, elle va aux sources de la culture populaire locale. Elle soigne les décors dans ses élégants portraits au cordeau. La ville en hiver, qu’elle a arpentée avec énergie, a été un écrin parfait pour son projet.

La résidence est soutenue par la Ville de Sète, la DRAC Occitanie, Sète Agglopôle Méditerranée et le Fonds de dotation Art, Culture et Patrimoine.

4
CHAPELLE DU QUARTIER HAUT
du 20 mai au 7 juin
L’exposition sera ensuite présentée à la Maison de l’Image Documentaire à Sète, du 25 juin au 25 juillet 2020, puis au Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bains, à l'automne
CONFÉRENCE AVEC LA PHOTOGRAPHE
Mercredi 20 mai 2020 à 11h à l'Espace Georges Brassens – Suivie d'un concert
VERNISSAGE
Samedi 23 mai à 11h30

+ LA PHOTOGRAPHE

Photographe française, Clémentine Schneidermann a développé ses premières séries au Pays de Galles, où elle s’installe en 2012. S’intéressant à la représentation des milieux populaires du Royaume-Uni, elle mène une collaboration avec une directrice artistique galloise et des groupes d’enfants pendant plus de quatre ans dans la région minière du sud du Pays de Galles. Ces photographies, à la croisée entre le documentaire et la mode, cherchent à parler de ces régions oubliées à travers des images fantastiques mais bien ancrées dans le réel. Son travail a été récompensé en 2016 par le Leica Oskar Barnack Newcomer Award, et elle a publié sa première monographie en 2018 I Called her Lisa Marie aux éditions Chose Commune. Son travail a récemment intégré la collection de la Martin Parr Foundation à Bristol ainsi que le Musée National du Pays de Galles à Cardiff.

www.clementineschneider.com