– Entrepôts Larosa –

RENDEZ-VOUS

AgoraSingulière

Le temps politique, les bouleversements sociaux et bien sûr l’état alarmant de la profession de photographe nous imposent de débattre ensemble, public, journalistes, photographes et acteurs du monde de la photographie. Ce lieu sera celui où chacun pourra présenter son projet et le confronter au public du festival.

PROGRAMMATION

Mardi 08 mai


- 18h : projection - Espace d'Eléonor Gilbert, court-métrage 15 minutes, 2014- TËNK
Intervenants :
Eva Tourrent, responsable artistique chez Tënk, plateforme en ligne dédiée au documentaire d’auteur
Résumé : À l’aide d’un croquis, une petite fille explique comment l’espace et les jeux se répartissent lors de la récréation, en particulier entre les garçons et les filles, et en quoi cela lui pose un problème au quotidien. Malgré ses différentes tentatives pour régler ce problème, elle ne trouve pas de solutions, ceci d’autant plus qu’il passe inaperçu pour les autres, enfants comme adultes, qui ne semblent pas être concernés. On découvre alors les subtilités d’une géopolitique de l’espace public à l’échelle d’une cour d’école.
L’avis de Tënk : Confinée dans un cadre fixe, la petite fille qui s’exprime ici démontre les puissances et les limites de la parole. Les mots lui permettent d’analyser l’occupation majoritairement masculine de l’espace, de décrypter les raisons pour lesquelles les filles peinent à s’en emparer. Mais les traits de crayon par lesquels elle schématise cette géographie saturent bientôt sa feuille de papier, et cèdent la place à des gribouillis rageurs. L’inégalité de fait entre les genres se présente ici comme une évidence connue dès le plus jeune âge. La seule question qui subsiste alors est : comment se faire entendre ? En savoir plus :
https://www.tenk.fr/

Mercredi 09 mai

- 16h : Éduquer avec les images d'information
Intervenants :
Yves Gaillard, responsable documentaire pour l’INA
Alain Pinol, délégué académique à l’éducation aux médias et à l’information (CLÉMI)
L'INA, grâce à sa plateforme "Jalons", et le CLEMI travaillent conjointement depuis plusieurs années pour utiliser les archives médiatiques à des fins éducatives. Au-delà de l'étude de sujets des programmes scolaires grâce aux collections de l'INA, il s'agit d'éduquer aux médias et à l'information, mission première du CLEMI. La rencontre s'appuiera sur des exemples concrets de ressources audiovisuelles.
En savoir plus :
https://fresques.ina.fr/jalons/accueil

Jeudi 10 mai

- 15h : "L'immersion photographique"
Intervenantes : Andréa Mantovani et Chloé Jafé, photographes.
Deux jeunes femmes photographes. Deux expériences différentes. Des sujets au long cours où la ténacité et la patience ont prévalu. Chloé Jafé au Japon, dans le monde secret des Yakusas et Andréa Mantovani en Jamaïque, puis plus récemment en Pologne, vont nous faire part de leurs expériences.

- 16h30 : "Société des Auteurs des arts visuels et de l’Image Fixe – Saif et Saif images"
Intervenants : Pierre Ciot , photographe, Président de la Saif ; Isabelle Habert , Iconographe indépendante, responsable de la Saif images ; Jacques Windenberger, Journaliste et reporter indépendant.
Nous apprendrons à connaître la Saif images, la banque d’images mise en place par la Saif. Cinquante ans après Mai 68 la Saif images a souhaité mettre à l'honneur les auteurs ayant travaillé sur le sujet et commémore l'anniversaire de cet événement à travers une sélection d'images qui témoigne de l’importance et de la valeur documentaire que ces documents représentent aujourd'hui. Les intervenants s’interrogeront sur l’importance primordiale de la valorisation des archives photographiques et proposeront des pistes de réflexion pour les photographes à la recherche de solutions.
En savoir plus : https://www.saif.fr

Vendredi 11 mai

- 16h30 : "Une bibliothèque de livres photo par Irène Attinger de la MEP"
Intervenante : Irène Attinger.
Depuis l’ouverture de la Maison Européenne de la Photographie en 1996, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque, a constitué l’une des plus belles collections de livres de photo au monde. Plus de trente-deux mille livres, publiés entre 1950 et nos jours, y sont librement accessibles au grand public. Dans le prolongement de l'ouvrage "Une Collection", publié en 2015, qui rassemblait plus de trois cents œuvres incontournables d’auteurs majeurs et devenu collector, Irène Attinger vous invite à découvrir une nouvelle publication intitulée "Une bibliothèque" parue aux Editions Actes-Sud. Ce deuxième opus consacré au fonds de la MEP est une sélection de cent livres d’auteurs, choisis par Irène Attinger tant pour leur qualité éditoriale qu’artistique, révélant un rapport particulier entre l’œuvre photographique et l’objet livre. Elle nous fera partager ses coups de cœur et répondra à vos questions.

Samedi 12 mai

- 15h30 : "Création d'une agence : MAPS "
Intervenants Cédric Gerbehaye et Justyna Mielnikiewicz, photographes.
Le monde classique des agences ou des collectifs est sinistré. Et pourtant nous tenons à saluer le courage des membres de l’équipe de MAPS qui viennent de créer une nouvelle structure. L’équipe ne s’arrête pas aux photographes, souvent des transfuges d’autres grandes agences, et ils nous expliqueront en quoi leur proposition est originale et économiquement viable. www.mapsimages.com

- 16H30 : projection dans la grande salle de l'entrepôt 1 - Le pouvoir est dans la rue d’Alain Tanner, 48 minutes, 1968
Présentée par Gilles Favier et Philippe Chénieux
Mai 1968, l'équipe de l'émission de la Télévision Suisse (TSR) Continents sans visa, emmenée par Alain Tanner et Jean-Pierre Goretta est à Paris pour rencontrer la jeunesse estudiantine à l'origine du mouvement de protestation contre le pouvoir gaullien et la bourgeoisie. "Mai 68. J'ai dit ailleurs sous forme de boutade que ce fut le passage de l'ancien au Nouveau Régime. J'ai filmé à Paris tout le mois de mai. Beaucoup parmi les étudiants croyaient qu'ils étaient en train de faire la révolution. Pour moi qui avais alors 38 ans, cela me donnait un peu de recul. Mai 68 à Paris fut un grand happening, un grand théâtre de rue, ludique, une libération de la parole. Faire des barricades, c'était spectaculaire, mais n'avait guère de sens sinon d'être le symbole et le souvenir de la Commune de Paris, mais sans le sang qui coule. On a tout dit sur ce temps là et ce n'est pas le lieu d'y revenir. Mes deux premiers longs-métrages, Charles mort ou vif et La Salamandre, sont le reflet des événements et lui doivent aussi leur succès". "Tanner Alain" de Christian Dimitriu - "Collection cinéma - Henri Veyrier

Suivi d’un court issu de la programmation dédiée aux Années 68 sur Tënk

Petites têtes grandes surfaces, anatomie d’une grande surface - réalisé par le collectif Cinélutte, 36 minutes, 1974
Résumé : Le travail dans une grande surface, notamment celui des caissières, révélateur de l’exploitation des femmes et des rapports de classes.
L’avis de Tënk : Petites têtes, grandes surfaces" est représentatif des films conçus par les collectifs militants dans l’après 68 : toujours animés par les convictions politiques de l’extrême gauche mais soucieux de les traduire dans des idées et des formes proprement cinématographiques. Cette "Anatomie d’un supermarché" se distingue des films "d’agitation", réalisés dans la période précédente et invente une écriture plus ample et plus élaborée, soucieuse des rythmes et des ambiances de la réalité filmée (on appréciera comment le film qui, un temps, s’apparente à du documentaire traditionnel se transforme subtilement en document politique sur l’exploitation féminine : sans asséner son point de vue de manière arrêtée mais en recourant à la mise en scène et au montage). Film charnière, donc, qui témoigne bien du passage qui s’est progressivement opéré de la militance cinématographique au cinéma documentaire d’auteur. www.tenk.fr

- 18h : "FotoEvidence"
Participants : Sveltana Bachevanova, publisher, David Stuart, Managing Editor, et Joao Pina, photographe
FotoEvidence est un prix photographique créé en 2011 qui récompense un photographe engagé pour le respect des droits de l’Homme. Le prix consiste dans la publication d’un livre. D’autre part une exposition est organisée chaque année à New York avec le gagnant et les deux finalistes. Les trois participent également à l'exposition World Press Photo à Amsterdam et dans plusieurs villes du monde. Joao Pina exposé cette année à ImageSingulières connait bien FotoEvidence, il a été finaliste de ce prix et est l’auteur d’ores et déjà de plusieurs livres importants. Il pourra témoigner de la difficulté de trouver un éditeur quand on est un jeune photographe et dédicacera ses livres à la fin de cette rencontre. www.fotoevidence.com

DIMANCHE 13 MAI
- 16H : projection See you in Chechnya, d'Alex Kvatashidze, 68 minutes, 2016 suivi d’un débat animé par Gilles Favier - TËNK
Résumé : En 1999, jeune étudiant aux Beaux-Arts de Tbilissi, le réalisateur géorgien Alexander Kvatashidze tombe amoureux d’une femme française. Elle est photographe de guerre. Il décide de l’accompagner sur le front tchétchène et sa vie s'en retrouve bouleversée. Dix ans plus tard, il refait le chemin à l’envers. "See you in Chechnya" est un film profondément personnel sur la guerre et ce qu’elle fait aux hommes qui la regardent.
L’avis de Tënk : L'ouverture de "See you in Chechnya" est digne de celle d'un film noir : une voix-off, la silhouette d'un homme dans le noir, le son d'une trompette, une voiture qui file dans la nuit. Elle donne le ton, puisque c'est à travers ses souvenirs et son imaginaire que le réalisateur nous raconte sa fascination pour les reporters de guerre. Suivant une femme journaliste en Tchétchénie, il met un pied dans ce monde qui lui est alors inconnu, mais qui ensuite le questionnera toujours : pourquoi des gens vont-ils à la guerre alors qu'ils n'y sont pas obligés ? Que vont-ils chercher ? En mêlant ses archives personnelles et celles des médias de l'époque, le réalisateur revient sur les rencontres qui ont marqué profondément sa vie. www.tenk.fr




VOIR TOUS LES RENDEZ-VOUS